vendredi 6 novembre 2015

Chronique Génération B.D.

Chronique BD : Complainte des Landes Perdues # 9

Écrit par WonTollaX   



Tête noire

Série: Complainte des Landes Perdues #9
Auteurs: Jean Dufaux, Béatrice Tillier
Editeur BD: Dargaud
Une chronique BD: Génération BD



L’histoire :

« Au royaume de Tête noire se trouve une forêt qu’il vaut mieux éviter. »  Pourtant, afin de se rendre au château du roi Brendan, Vivien s’y engage en compagnie de son serviteur.  Son but est simple : gagner simplement une journée de voyage ! 
Tout ne se passera malheureusement pas selon son plan, et notre jeune seigneur risque bien de rester pour longtemps dans une demeure fantomatique, envouté par une blonde Oriane qui l’aura ramené du pays des morts…
Et même s’il s’échappait de son emprise, au vu des complots ourdis par la nouvelle épouse du roi et par son fils Elgar, la raison pousserait tout être sain d’esprit de fuir au plus vite ces tristes contrées…


Mon avis :

3ème –et dernier- cycle, Jean Dufaux nous emmène cette fois aux origines du mal !
Cet album sert –comme toujours- d’introduction à l’Histoire.  Page après page, notre scénariste pose les différentes pièces de son gigantesque puzzle, présentant d’abord les pièces seules, puis les imbriquant petit-à-petit pour au final avoir réalisé le tour de force de nous fournir un cycle cohérent et haletant, lui-même  s’enchassant parfaitement avec les 2 cycles précédants !  Avec Dufaux, on est rarement déçu !

Si donc je n’ai pas du tout été surpris de la qualité de l’histoire, une grave question se posait : comment succéder au graphisme époustouflant du regretté Delaby (Complaintes cycle2, Murena) sans souffrir de la comparaison?!?
Le pari n’était pas gagné d’avance, car les précédentes séries de la dessinatrice Béatrice Tillier m’était personnellement peu connus (Bois des vierges,…) ou ne m’avait pas attirés (fée et tendres automates).  De plus, à la vue des 1ers scans de planches trouvés sur le Net, je n’étais pas convaincu. 
Et puis en ouvrant l’album, la réponse est apparue, dans toute son évidence ! En changeant complètement de style !  2 pages auront suffi à occulter les planches Delabyennes, tellement l’univers dans lequel elle nous embarque est différent !  Certes, on est toujours dans des représentations de chateaux, de seigneurs, de sorcières et de forêt mais la ressemblance s’arrête cependant là :
Son dessin est léger, sensuel.  En couleurs directe, l’artiste manie parfaitement ses ambiances, grâce à une aquarelle extrèmement lumineuse.  Il est intéressant de savoir qu’elle colorise toujours ses personnages en dernier, afin de les mettre en évidence par rapport aux autres éléments de ses cases, de ses planches !
On a parfois l’impression de se trouver face à différents tableaux de peinture, dégageant beaucoup de subtilités et de rêveries…
Complainte-09-03.jpg 
Je m’égare, je m’égare !  Premier tome donc de cet ultime cycle, nous sommes repartis dans une histoire grandiose, dans une œuvre complète !  Pas de « coup de cœur » pour cet épisode introductif, mais je n’ai aucun doute pour la suite !
complainte_perso.png

Cerise sur le gateau, ce cycle étant une préquelle aux 2 autres, on peut le lire sans rien connaître de cette oeuvre…  Mais cependant, prenez garde !  Vous ne pourrez vous empêcher d’acheter ensuite les 8 autres albums ! Vous voilà prévenu…