lundi 24 novembre 2014

Malgré l'émotion, Jérémy a fini l'album de Delaby

Après le décès tragique de Philippe Delaby, Jérémy a pris le relais pour clore le deuxième cycle de «Complainte».


Quatrième et dernier tome du cycle des Chevaliers du Pardon de la «Complainte des Landes perdues». Tandis que Seamus suit la fée Sanctus aux îles Keruan, Sill Valt veut percer le secret de la naissance du Guinea Lord. Il devra pour cela affronter la mère de celui-ci, la Dame à l’Hermine. Une confrontation qui sera torride et effrayante. Un album que le dessinateur Philippe Delaby a commencé, mais qu'il n'a pas pu terminer, terrassé par une crise cardiaque le 28 janvier.


«Son décès a donné à l'album un ton plus crépusculaire. Nous avions discuté avec Philippe de la fin de cette histoire», explique le scénariste Jean Dufaux, qui a perdu son complice. «J'ai donné plus d'importance aux séquences qui montrent la mort du mentor, Sill Valt, et la transmission de ses pouvoirs à son élève Seamus, parce qu'elles le passionnaient d'avance». De fait, c'est Jérémy, élève de l'école Delaby, qui a pris le relais de son maître malgré l'émotion. «À 15 ou 16 ans, quand j'étudiais à l'Académie des beaux-arts de Bruxelles, je lui montrais mes dessins. Il m'aidait entre les cours, m'apprenait à découper des planches...», explique Jérémy qui a vu naître le chevalier Sill Valt. «J'avais même ce pseudo pour ma première adresse mail. Je l'ai d'ailleurs conservé».
Dessinateur de «Barracuda», scénarisé par Jean Dufaux, Jérémy a donc terminé un album pour ne pas laisser l'histoire inachevée à une vingtaine de pages de la fin de ce cycle. Il a refusé, hésité, refusé encore. La peur de ne pas se sentir à la hauteur? Peut-être! Et il a foncé.
Jean Dufaux a rogné certaines scènes d'action pour laisser plus de place à l'émotion de la mort du héros, à la douleur de la séparation et de l'absence.
«Mon hommage à Philippe, c'était par le dessin. Je me suis replongé dans son univers et j'ai repris sa technique, son papier, son format de planches, ses crayons... C'était comme si je recevais une ultime leçon, comme s'il était assis à côté de moi pendant les quatre ou cinq mois passés sur l'album».
Après Rosinski pour le premier cycle, Delaby (et Jérémy) pour le deuxième, «Complainte» aura un troisième cycle, «Les Sorcières», sur lequel Béatrice Tillier («Le Bois des Vierges») sera au dessin.
(Denis Berche)