lundi 1 février 2016

Fée dans la peau...

Quelle peut être la probabilité que lors d'un échange entre un choeur du Pas de Calais et un choeur Parisien,
deux sopranes chantant l'une devant l'autre durant deux jours,
l'une soit la lectrice et l'autre l'auteur du livre ?

Très mince me direz-vous !!!

Aussi mince que la sylvide blonde qui chantait devant moi et qui d'un mouvement gracieux de tête à la fin du concert a laissé s'envoler sa chevelure dorée pour faire apparaitre au milieu de son décolleté dorsal un papillon tatoué.

Intriguée, je l'ai suivie jusqu'aux coulisses pour me présenter.
Car ce papillon, vous vous en doutez, était celui de Fée et Tendres Automates.
Et le métier de cette Fée, ça ne s'invente pas, est d'organiser des mariages celtiques et médiévaux !!!



Site internet