mardi 14 mai 2013

Chronique Auracan

Tome 3 : Épousailles

Scénario : Jean Dufaux
Dessins et couleurs : Béatrice Tillier

Delcourt



Mariage d'amour

La trilogie Le Bois des Vierges de Jean Dufaux est née bien avant les débats controversés et haineux du mariage pour tous en France. Pourtant ces trois tomes fantastiques sont bien une ode à la tolérance et à l'amour quels que soient son apparence et ses différences.

Tout commence par un mariage imposé entre la fille du roi des hommes et le fils du chef des animaux de grande taille. Mais Aube ne veut pas épouser un loup. Avec son frère, elle tue son tout juste mari et s'enfuie au Bois des Vierges. Le temps passe et la guerre reprend de plus belle entre les "peaux" et les "poils" rassemblant même loups et ours, et animaux de petite taille. Aube connaît l'amour pour Clam, un hybride, un loup garou. Sauront-ils réconcilier les belligérants ?

Jean Dufaux écrit ce véritable conte, comme à son habitude, sur mesure pour Béatrice Tillier. La dessinatrice y met beaucoup d'elle-même - on reconnaît d'ailleurs ses traits dans l'héroïne. Elle transcende son dessin hyper expressif et donne une dimension fabuleuse au récit avec des personnages tous attachants, des animaux plus vrais que nature. Le tout, dans des décors virevoltants, est exalté par des couleurs lumineuses et subtiles. Ce troisième album confirme la qualité et la précision de l'écriture. Avec une profondeur du sujet au-delà des apparences, Jean Dufaux fait réfléchir sur le racisme et les phobies de la différence qui peuvent conduire à la guerre.

Cette pièce en trois actes est tellement au point qu'on en rêve de la voir se poursuivre. Mais le duo se retrouve déjà sur la troisième saison de La Complainte des Landes perdues - à paraître chez Dargaud.